Le projet Grand Site Vallée de la Vézère

Un projet de territoire valorisant les paysages de la Préhistoire

Smart Villages en Périgord - La commune de St Léon sur Vézère est candidate

Le projet Smart Villages en Périgord vise à positionner la Dordogne comme territoire moteur dans les domaines suivants :

  • L'innovation : utilisation des réseaux d'énergie du territoire pour apporter de nouveaux services aux habitants et susciter du développement économique local.
  • La transition énergétique : création d'un nouveau modèle énergétique, sobre, décarbonné et local. Ce modèle s'appuie sur les nouvelles dispositions permettant de rapprocher production et consommation d'énergie, telles que l'autoconsommation.

L'objectif est d'imaginer le modèle énergétique de demain. Sobre, décentralisé et renouvelable, ce modèle favorisera l'autonomie énergétique des villages grâce à :

  • L'implication des habitants qui pourraient se regrouper en coopératives.
  • La recherche d'économies d'énergies dans les usages et les équipements.
  • La production d'énergies renouvelables locales. 
  • L'autoconsommation collective.
  • Un système de gestion de l'offre et de la demande d'énergie.

 

C'est dans ce cadre que la commune de Saint Léon sur Vézère est candidate pour être l'un des démonstrateurs du projet "Smart Villages en Périgord" et pourrait ainsi devenir le premier Smart Villages de Dordogne.

Fréderic Malvaud, actuellement maire de la commune, y croit depuis qu'il a eu connaissance de l'opération en 2016 : "Si cela fonctionne sur la commune, cela réussira partout car le village collectionne toutes les contraintes : patrimoines classés, label Grand Site Vallée Vézère, Natura 2000, inventaire ZNIEFF (Zones Naturelles d'Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique) et autres". 

L'objectif de la commune est de produire sa propre électricité renouvelable (solaire) pour alimenter des habitations, sur la base du volontariat dans un premier temps. Actuellement, huit grands bâtiments agricoles sont concernés : des hangars et des stabulations seront couverts en totalité de panneaux photovoltaïques. Comme le soleil ne brille pas en permanence, un système de stockage sera prévu : l'électricité sera consommée sur place. 

Cette démarche a reçu un acceuil très favorable de la part des participants.

Le début de la réalisation est prévue en 2019.