Grand Site Vallée de la Vézère

Un projet de territoire valorisant les paysages de la Préhistoire

L'élément marquant et remarquable du patrimoine bâti et architectural de la vallée de la Vézère est
l'utilisation de la lauze (pierre plate calcaire) comme matériau de couverture.

 

 caue dordogne

L'utilisation de la lauze sur les toitures requiert un savoir-faire spécifique détenu par des couvreurs nommés "lauziers".

Auparavant "levée" des terres par les agriculteurs afin d'exploiter les parcelles, la lauze était utilisée pour les murets de clôture parcellaire et pour couvrir les abris en pierre de vigneron ou du berge. La lauze a été par la suite utilisée sur des édifices plus importants nécessitant l'ouverture de carrières, les "lauzières", exploitées par les lauziers. La lauze est extraite du sol à la pique et les pierres sont triées en fonction de leur épaisseur et de leur longueur. Elles sont ensuite stockées à l'air libre pour durcir au moins une année en attente de la mise en oeuvre sur toiture par le lauzier. 
La lauze est aussi bien visible sur des maisons paysannes et des bâtiments usuels (corps de ferme, pigeonnier, four à pain, cabanes etc.), que sur des édifices remarquables ou bourgeois (châteaux, églises, maisons). Les imposantes toitures en lauze sont uniques par leur densité, la variété de leurs formes et de leurs volumes. La virtuosité des techniques de mises en oeuvre provoque l'admiration. 

Aujourd'hui les toitures en lauze sont progressivement remplacées par de la tuile plate où parfois subsistent les premiers rangs de la couverture en lauze afin de conserver ce patrimoine à moindre coût.
La déperdition de la lauze s'explique par :
- Le coût : le coût d'une toiture en lauze est 6 à 8 fois supérieur à celui d'une toiture en tuiles plates (sans compter les travaux liés à la charpente et aux murs pour supporter la toiture en lauze)
- L'approvisionnement : l'approvisionnement en lauze est difficile en raison de la confidentialité et de la rareté des lauzières. La matière première n'est pas suffisante pour répondre à la demande. 
- Le savoir-faire : les lauziers réalisant ces toitures sont peu nombreux. Le temps d'attente pour la réfection d'une toiture peut atteindre plusieurs années. 

L'enjeu du Grand Site de France Vallée de la Vézère est de préserver ce patrimoine et ce savoir-faire.
C'est un projet global et ambitieux qui passera par : 
- L'identification et l'exploitation des gisements de lauze
- Le développement de formation de lauziers
- L'accompagnement financier des rénovations de toitures