Grand Site Vallée de la Vézère

Un projet de territoire valorisant les paysages de la Préhistoire

La vallée de la Vézère : destination ancrée dans une région touristique

La vallée de la Vézère s'intègre dans les régions touristiques de la Nouvelle-Aquitaine, de la Dordogne et du Périgord Noir. En effet, la région Nouvelle-Aquitaine offre une diversité de destinations (océan, montagnes et campagnes) patrimoniales (7 inscriptions au patrimoine mondial de l'UNESCO, 26 Plus Beaux Villages de France, 28 villes et pays d'art et d'histoire, etc.) positionnant cette région comme la première destination des touristes français en 2017.

La Dordogne a accueilli en 2018, en nombre de nuitées marchandes, 4 308 684 visiteurs dont 37% sont des touristes étrangers. C'est le premier département en nuitées françaises "en environnement campagne".

Le Périgord Noir est la plus connue des destinations touristiques de la Dordogne. Il est d'usage de dire que la capitale du Périgord Noir est Sarlat, pour sa situation centrale entre les vallées de la Dordogne et de la Vézère. Le Périgord Noir concentre les principaux sites visités de la Dordogne et accueille 60% des lits touristiques départementaux. Bien que saisonnier, le tourisme est une activité économique importante et structurante pour le Périgord Noir (10,9% de l'emploi total en Périgord Noir et 4,6% en Dordogne).

La vallée de la Vézère située au coeur du Périgord Noir fait partie intégrante d'un complexe plus large de destinations et d'offres touristiques, comme par exemple une partie du Lot (Rocamadour, Gouffre de Padirac).
Les visiteurs affirment utiliser, lors de leurs recherches préparatoires à leur séjour, les termes "Dordogne" ou "Périgord" plus renommés que "vallée Vézère". Une étude de 2012 portée par le Comité Départemental du Tourisme Dordogne a montré que le public découvrait souvent l'existence des richesses archéologiques seulement une fois sur place. La préhistoire contribue donc très peu au choix de la destination.

La fréquentation touristique et le profil des visiteurs en vallée de la Vézère

Les profils des visiteurs de la vallée de la Vézère sont similaires à ceux de la région et du département. Ce sont principalement des familles avec enfants qui viennent accompagnées de leurs amis, ou bien des couples plus âgés qui, avec les touristes étrangers, constituent un noyau de clientèle d'arrière-saison.

L'île de France et les départements limitrophes de la Dordogne sont les principaux pôles émetteurs français, viennent ensuite les régions du littoral atlantique, Pays de la Loire et Bretagne. Les visiteurs étrangers viennent principalement d'Europe du Nord.

En vallée de la Vézère, la période touristique s'étend d'avril à fin octobre et connait un pic de fréquentation particulièrement fort en été, se concentrant principalement du 15 juillet au 15 août. Les mois de juillet et août comptabilisent entre 55% et 60% de la fréquentation annuelle. Les professionnels assistent aujourd'hui à l'avènement de plusieurs saisons dans la saison. Une saison de printemps tout d'abord, avec, selon les années, une fréquentation conséquente pendant les week-ends prolongés et les vacances de printemps. Puis, l'attractivité du territoire connaît une montée en puissance jusqu'à la mi-juin, chute début juillet et remonte lentement jusqu'à la mi-juillet. Elle remonte progressivement jusqu'à mi-août pour, finalement, redescendre progressivement jusqu'à la fin du mois d'octobre. Cette fréquentation "en dents de scie", rend difficile la gestion du personnel saisonnier dans le temps. Parallèlement, il est constaté une croissance des excursions à la journée des touristes français.

A l'inverse des destinations balnéaires, de part la nature de ses sites, la vallée de la Vézère peut accueillir les visiteurs tout au long de l'année et indépendamment des conditions météorologiques. Il s'agit d'une atout de développement et d'attractivité touristique qui doit encore être travaillé.

Une surfréquentation à nuancer et des moyens de transport peu diversifiés

Peu de points noirs de fréquentation existent à l'échelle de la vallée de la Vézère. Entre le 15 juillet et le 15 août, période la plus densément fréquentée, il arrive que quelques bours ou centre villes soient saturés comme Le Bugue, Les Eyzies, St Cyprien ou Montignac-Lascaux. Ce constat est à nuancer car les pics de sur-fréquentation dans ces communes se concentrent sur de courtes périodes de la journée. C'est surtout la présence de véhicules encombrants (autocars, camping-cars, caravanes), lors des pointes de circulation en fin d'après-midi, qui contribuent en partie à créer ces bouchons. Toutefois ce ressenti de saturation routière est à nuancer. Il est surtout exprimé par les populations locales qui voient le flux routier doubler au mois d'août, contrairement aux vacanciers, souvent des urbains habitués à cette densité de circulation. Selon l'étude de fréquentation réalisée en 2013, 85% des personnes interrogées jugent que la circulation est aisée. Le Grand Site de France faisant partie d'une destination touristique plus large, les flux des visiteurs sont diffusés sur l'ensemble de ce grand territoire permettant ainsi l'absorption de la fréquentation.

Par ailleurs, la vallée de la Vézère offre peu de possibilités de transports en commun même si elle a la chance de pouvoir être encore desservie par plusieurs gares (Le Bugue, Les Eyzies, Condat, Terrasson) qui sont toutefois menacées de fermeture. Aucune alternative à la voiture n'étant proposée à ce jour et les voies de circulation douce étant quasi inexistante, la voiture est omniprésente dans la vallée.
Pour diminuer cette image routière de la vallée, la maîtrise et l'organisation des flux à partir d'une vision d'ensemble prenant en compte la totalité des sites et des déplacements est donc prévue dans le programme d'actions 2020-2026.

L'offre touristique de la vallée de la Vézère

La vallée Vézère offre différentes activités en lien avec la Préhistoire, la pleine nature, l'histoire et le patrimoine culturel. Les activités préférées des visiteurs sont, par ordre :
- la promenade dans les villes et villages,
- la visite des sites liés à la Préhistoire,
- la visite des châteaux, monuments, jardins et musées.

Les sites touristiques de la vallée de la Vézère sont :
- 51 sites,
- 1 766 622 entrées en 2018,
- Lascaux, Centre International de l'Art Pariétal, site le plus fréquenté de la Vézère et de la Dordogne,
- 5 sites affichent une fréquentation annuelle de plus de 100 000 visiteurs.