Enseignants

Les contenus dédiés aux enseignants

 Le Pôle d'interprétation de la Préhistoire a pour mission d’accueillir des publics scolaires du premier et du second degré.

 Le correspondant du Pôle d'interprétation de la Préhistoire pour la réalisation de ces projets est un enseignant rattaché à la circonscription de Sarlat Est Dordogne : Dominique Charton

Démarches et procédures

Construire un projet pédagogique en Préhistoire, c’est :

  • Partir des questionnements initiaux des élèves afin d’élaborer un dispositif permettant de répondre à ces interrogations premières.
  • Associer des interventions en classes, des animations dans le cadre d’ateliers souvent liés à des visites de sites patrimoniaux majeurs et de musées.
  • Solliciter des scientifiques spécialistes des thématiques abordées dans les projets pour intervenir auprès des élèves.
  • Permettre aux élèves la construction d’un discours autour de la préhistoire et les rendre capables de le restituer en fin de projet.

La procédure comporte trois étapes :

  • La définition du projet
  • L'analyse des conditions de réalisation du projet
  • La validation et l'évaluation du projet

La définition du projet :
Il s’agit de préciser le projet avec l’enseignant correspondant du Pôle d'interprétation de la Préhistoire.
Le projet doit pouvoir montrer les liens qui existent entre les objectifs, les démarches et les programmes de l’Éducation Nationale afin d’en assurer la pertinence.

Chronogramme :

  • Le premier contact doit permettre d’éclaircir la problématique et de caractériser la finalité des interventions du Pôle d'interprétation de la Préhistoire, en particulier, à travers la définition des objectifs, des actions et de leur calendrier.
  • Les contacts suivants conduiront l’équipe d’encadrement du projet à préciser les modalités d’intervention des différents partenaires : Les scientifiques : chercheurs et universitaires (Université de Bordeaux, CNRS, Musée National de Préhistoire ; Institut National de Recherche en Archéologie Préventive ; Service de l’Archéologie Départemental …) ; Les bibliothécaires et documentalistes (PIP, CDDP, BDP, bibliothèques municipales …) ; Les conférencières du musée (MNP) ; Les guides des sites … 

Il s’agira également, dans l’élaboration des actions et de leur calendrier, de définir les supports pédagogiques, les lieux ressources retenus en fonction de la problématique élaborée, l’évaluation des actions et du projet, ainsi que l’analyse des conditions financières. Ce sera le moment de l’élaboration des ressources documentaires nécessaires lors du déroulement du projet.

  • Après sa validation , le projet se déroulera selon le calendrier établi.

Les conditions de réalisation du projet

Les préalables
Il est nécessaire que l’enseignant de la classe ait conduit une première réflexion quant à :

  • la place de la préhistoire dans son enseignement 
  • la période à laquelle il compte réaliser ce projet 
  • l’analyse des conditions matérielles de la conduite de ce projet.

Les conditions financières 
les hébergements sont à négocier avec les centres d’accueil locaux. Le Pôle d"interprétation de la Préhistoire peut fournir une liste des centres agréés. L’établissement doit définir le coût global du projet qui comprend :

  • le transport des élèves
  • l’hébergement
  • la billetterie et les animations propres à chaque site visité
  • le matériel pédagogique
  • Les intervenants extérieurs. 
  • L’évaluation des recettes

L’établissement doit choisir les partenaires financiers qu’il va solliciter (en fonction des aides spécifiques qu’il peut accorder) et établir le montant prévisionnel des recettes :

  • Education nationale (transport, hébergement, matériel)
  • Collectivités locales et /ou territoriales (se renseigner directement, chacune définissant ses propres modes d’interventions sur le territoire qui la concerne)
  • fonds propres et/ou coopérative scolaire
  • initiatives destinées à récolter des fonds
  • autres ressources (à préciser selon la spécificité de chaque projet ou établissement)
  • DRAC d’Aquitaine 

Evaluer 

Le projet, dans son élaboration doit comporter une phase d’évaluation portant sur la conduite du projet et son impact sur les apprentissages des élèves. Le projet doit être validé par une autorité pédagogique pour pouvoir être mené à bien.

  • En ce qui concerne le premier degré, il est de l’autorité de l’IEN de donner son accord pour l’ensemble du projet.
  • Pour le second degré, la partie financière et la partie pédagogique doivent être validés par le responsable de l’établissement.

Projets PEAC (Projet à l'éducation artistique et culturelle), Ateliers scientifiques, Parcours culturels, classes Patrimoines. 
Pour en savoir plus, consulter les pages Internet dédiées à ces dispositifs :
Rectorat de Bordeaux (DAAC)

Programmes culturels de l’académie de Bordeaux 
P@trinum